www.issamchahbouni.webobo.com

étude générale d'antigone

 


étude générale d'antigoneNouveauté!

 

"Scène d'exposition"

 

Cette pièce est inspirée d'une tragédie grecque et en même temps, elle comporte certains éléments appartenant à la civilisation moderne. L'auteur manque ainsi à la vérité historique. C'est pour désacraliser la tragédie antique.
- L'idée de fatalité apparaît déjà dans le prologue.
- Le spectateur sait déjà le dénouement de la tragédie, chose qui n'est pas habituelle dans le théâtre moderne.
Le Prologue
C'est un texte introductif ou la 1ère partie d'un oeuvre ( Le présentateur).


 

 

 

 

 

 

 

 

 

La première scène "Antigone/La nourrice"

 

Cette scène est composée de répliques et de didascalies. La dernière réplique de la nourrice est une tirade. La nourrice joue ici le rôle de l'accoucheuse, mais sans réussir à savoir le secret d'Antigone. On peut opposer le langage familier de la nourrice au langage soutenu d'Antigone.

Petit vocabulaire

 

-A t'attifer : t'arranger.
-Fanfaronne : personnage qui se vante de ses exploits réels ou non.

La deuxième scène "Antigone/Ismène"

 

Cette scène est argumentative, elle réunit Antigone à sa soeur Ismène. Celle ci essaie en vain de convaincre sa soeur d'abandonner l'idée d'enterrer Polynice.

Antigone

 




Ismène

 




- Petite, moche, entêtée, folle, courageuse, a le sens de l'obligation et du devoir, "du côté de la mort", intransigeante
Résultat : Personnage dramatique, pathétique

- L'aînée, belle, raisonnable, manque de courage, fait des concessions et des compromis, "de coté de la vie"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La troisième scène "Antigone/Créon"

On arrive dans cette scène au noeud de la tragédie. C'est le face à face, entre Antigone et son oncle le roi Créon. Il y a une opposition radicale et fondamentale entre les deux. On sent chez Créon un désir sincère d'aider sa nièce. C'est un homme doux mais ferme, alors qu'Antigone s'enferme dans son entêtement et son orgueil. Toutefois, ils se rapprochent dans le sens du devoir.

La tirade de Créon "L'orgueil d'oedipe...Longtemps"

 

C'est une grande tirade de Créon où s'opposent deux conceptions de la vie, celle d'un humanisme réaliste et le refus du pathétique de la part de Créon, et celle d'un héroïsme tragique du côté d'Antigone qui se trouve à l'aise dans un tête-à-tête avec le destin de la mort.
Créon essaie d'arracher Antigone à la tragédie et la mettre du côté de la vie, mais il se montre comme un mauvais psychologue puisqu'il lui rappelle son père et son enfance.

Le passage : "- Et tu l'a conservée, n'est ce pas, cette fleur ?

- Valait-il mieux laisser la mourir dans cette pauvre histoire"

 

Après avoir tenté vainement de faire peur à Antigone, puis de lui montrer l'absurdité son attitude quand elle refuse la vie, Créon fait appel à l'orgueil d'Antigone en lui révélant qu'elle se déshonore si elle se mêle aux sordides histoires de ses frères.
Les révélations sur la vérité de Polynice et Etéocle sont un coup de théâtre pour Antigone et le spectateur.
Ce dernier argument trouve chemin dans l'esprit d'Antigone.

Le passage : "Ne reste pas trop seule...Le tien et le mien oui, imbécile !"

 

Défendre Polynice est un prétexte,, un moyen de refuser la vie en sauvegardant l'honneur. Polynice est secondaire, en fait elle veut tourner le dos à l'existence au temps et refuse de compromettre la pureté dont elle rêve. Elle refuse le bonheur humain.
Idéaliste, elle est avide d'absolue. Antigone dans ce passage est troublée mais pas vaincue puisqu'elle revient progressivement à elle même.

La dernière scène

 

C'est la dernière scène d'Antigone, elle présente un dénouement tragique. Tous les personnages sont morts. Créon va commencer à attendre la mort. Il est le vainqueur, mais est-ce une réussite que d'enterrer ses proches et être proie à la solitude ?
Le choeur souligne, pour terminer, l'absurdité de l'histoire et l'indifférence d'une masse aveugle.

Fiche d'identité de la pièce de théâtre "Antigone"

A- Le sens, thème (de quoi ça parle) :
A- Le sens, thème (de quoi ça parle) :

 

- Raconter une histoire triste, une tragédie.
- Des relations difficiles, conflits, luttes...
B- Communication :
- Emetteur = acteurs par l'intermédiaire des dialogues.
- Récepteurs = lecteurs ou spectateurs.
- Pourquoi ? Pour émouvoir par le pathétique
.
C- Matériaux langagiers :
- Didascalies et répliques
D- Schéma actantiel :

Le mouvement de la pièce d'Antigone

1) Exposition :
1) Exposition :

 

a) Antigone et la nourrice
b) Antigone et Ismène
c) Antigone et la nourrice
d) Antigone et Hémon
e) Antigone et Ismène
2) Le ressort du drame :
a) Créon et le garde
b) Le choeur
d) Les gardes et Antigone
d) Créon et les gardes avec Antigone
3) Le noeud
a) Dialogue : Créon/Antigone avec intervention d'Ismène
b) Créon et le choeur
4) Le dénouement :
a) Créon et Hémon
b) Antigone et le garde
c) Le messager
d) Créon et le page

 

58 votes. Moyenne 2.84 sur 5.

Commentaires (7)

1. hajar irbaj (site web) 10/05/2013

mercii bcp pour tous ces

[center]
[url][/url]
[/center]utiles information[image][/image]

2. sara sarittaa (site web) 11/02/2013

meeeeeeeeeeeerciiiiiiiiiiiiiiii

3. omaima (site web) 06/02/2013

merciii beaucoup....pour cette informations
!!!!!!

4. chahbouni (site web) 17/07/2012

MERCI

5. isabel marant sneakers grey (site web) 02/07/2012

I'm trying to find blogs that have really great advice on what's in fashion and what the best makeup is..

6. zineb 07/03/2012

slt merci pour les information vremant cest plizir

7. iman 06/04/2011

merci pour votre informations

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site